Le temps et le travail

Les rapports entre temps et travail ne peuvent être abordés sans prendre en compte la multiplicité des temps sociaux et leur articulation. Ils sont dépendants de la façon dont est régulé (dérégulé ?) le temps de travail mais aussi des mutations des modes de vie et des valeurs et représentations attachées aux différents temps sociaux et au travail. La tendance forte des dernières décennies sanctionne le passage d’une norme collective et centralisée, protectrice de la santé des individus, à une référence de plus en plus décentralisée et individualisée. Ce mouvement s’est opéré à travers un processus d’instrumentalisation du temps de travail au regard de l’emploi et de la compétitivité des entreprises. Le temps était la mesure du travail et aujourd’hui le rapport tend à s’inverser.
La flexibilité du temps de travail est au coeur des tensions entre employeurs qui recherchent la plus grande souplesse et réactivité possible à l’égard du marché (horaires atypiques, décalés, de nuit, du week-end etc.) et salariés qui revendiquent une plus grande autonomie au regard de l’articulation de leurs temps sociaux et une visibilité de leurs parcours de vie. Cette tension a donné naissance au concept de flexicurité.
La régulation du temps de travail ne se cantonne pas à sa seule dimension hebdomadaire. De nouvelles pistes sont actuellement explorées dans divers pays européens qui ont pour objectif une autre distribution du temps de travail sur
l’ensemble du cours de la vie. Une telle approche vise à conférer aux individus une plus grande maîtrise de leur temps de travail et de son articulation avec les autres temps sociaux mais se heurte aux contraintes de la marchandisation et de la financiarisation de l’économie.

Jean-Yves Boulin
Sociologue à l’Université Paris Dauphine et chercheur associé à l’Institut de Recherche en Sciences Sociales et Politiques (IRISSO), Paris.
Chargé de recherche CNRS à la retraite, Jean-Yves Boulin a été responsable scientifique de projets nationaux et européens sur les questions du temps de travail et des politiques temporelles locales
Il est également chercheur associé au laboratoire ATEMIS (Analyse du Travail Et des Mutations de l’Industrie et des Services)
Direction d’ouvrages
Le temps de travail
Jean-Yves Boulin, Gilbert Cette, Dominique Taddei Syros, 1993
Les nouvelles pistes du temps de travail
Dirigé par Jean-Yves Boulin et Reiner Hoffmann, éditions Liaisons, 2 000
La nouvelle aire du temps. Réflexions et expériences de politiques temporelles en France
avec Pierre Dommergues et Francis Godard, éditions de l’aube, 2003
Boulin, J.Y. ; Lallement, M. ; Messenger, J. ; Michon, F. (editors) (2006) : Decent working time. New trends, new issues. (ILO).
Ouvrages
Villes et politiques temporelles
La Documentation Française, 2008
La ville à mille temps (avec Ulrich Mückenberger), éditions de l’aube, Éd. De L’Aube, 2002
Anxo, D. ; Boulin, J. Y. (2006) (coordinators) : Working time options over the life course : New work patterns and company strategies. European Foundation for the Improvement of Living and Working conditions (Dublin) (129 pages)

Programme du 23 février 2012

Télécharger le dossier de presse complet au format PDF

Comments are closed.